Votre beauté? Notre priorité.

Il est toujours temps d’avoir le corps dont vous avez toujours rêvé.

NOS SERVICES

Votre beauté dans les mains de véritables professionnels.

lipposucion-belgique
augmentation-mammaire
Rhinoplastie

Liposuccion, Lifting visage, Réduction mammaire, Augmentation mammaire, Rhinoplastie, Chirurgie des lèvres,…

Comme vous le savez, l’apparence physique est devenue primordiale de nos jours. Vivre avec un corps avec lequel vous êtes en harmonie est primordial pour votre bien être.

Que vous souhaitiez avoir un ventre plat ou un nez droit, des fesses parfaites ou une poitrine généreuse, vous pouvez nous faire confiances. Nos spécialistes seront d’abord à votre écoute afin de connaitre vos envies, comprendre vos attentes et vous proposer la meilleure solution.

Des centaines de clients satisfaits au fil de plusieurs années de pratique, notre clinique a pour objectif de vous donner le corps dont vous avez toujours rêvé.

LIPOSUCCION

Lipo = graisse/succion = aspirer.

Qu’est-ce qu’une liposuccion ? Pourquoi y avoir recours ?

La liposuccion est l’intervention la plus courante dans le domaine de l’esthétique. En effet, certaines zones du corps sont pratiquement impossibles à amincir, malgré un régime alimentaire équilibré et la pratique régulière d’une activité sportive. Dès lors, une liposculpture peut venir parfaire une silhouette, et ce de manière sûre et efficace. Cette pratique, qui s’adresse aussi bien aux femmes qu’aux hommes, offre un résultat immédiat avec très peu de contraintes post-opératoires.

Toutes les parties du corps peuvent ainsi être sculptées : élimination de la culotte de cheval, des poignées d’amour et autres bourrelets disgracieux, double menton, amincissement des bras,… Toutefois, pour des raisons de sécurité médicale, la quantité maximale de graisse extraite par séance ne doit pas excéder les 4 litres. Notez qu’il est également possible de pratiquer un lipotransfert, c’est-à-dire un prélèvement de tissus adipeux que l’on déplace d’une zone « en excès » à une zone « en carence ».

Comment se passe l’intervention ?

L’intervention se déroule en deux étapes et dure en moyenne une heure. Aujourd’hui, une simple anesthésie locale couplée à une légère sédation suffit, ce qui élimine les risques liés à l’anesthésie générale.

Dans un premier temps, une solution est injectée dans la zone à traiter afin de l’insensibiliser et de préparer le tissu à extraire. Ensuite, le chirurgien effectue une petite incision d’environ 3mm afin d’y insérer une fine canule pour l’aspiration. Ici encore, la technologie permet de diminuer les risques de manière significative : il existe à présent des canules vibrantes qui permettent au chirurgien d’effectuer l’opération sans mouvements brusques, afin de parfaitement préserver l’intégrité des autres tissus environnants.

Comment se déroule la convalescence ?

Le retour au domicile se fait 2 à 3h à peine après l’intervention. Le traitement médicamenteux est léger, à savoir une simple cure d’antibiotiques et d’anti-inflammatoires par précaution, éventuellement complétée par un antalgique. Il est toutefois nécessaire de porter un vêtement compressif durant 15jours/1mois pour améliorer la cicatrisation. Les œdèmes et ecchymoses disparaissent généralement au bout d’une dizaine de jours. Au final, les cicatrices ne font que 3-5mm et s’estompent avec le temps.

Dans certains cas, il peut être nécessaire de prévoir une seconde intervention pour supprimer le surplus de peau engendré par la liposculpture (plastie abdominale, lifting des cuisses/bras).

« Que coûte une LIPOSUCCION ? »

Les prix débutent à 545€. Contactez-nous pour connaitre l’ensemble des tarifs.

« Puis-je faire disparaitre la cellulite grâce à la LIPOSUCCION ? »

La cellulite est dû à l’hypertrophie des adipocytes, cellules présentes dans les tissus adipeux, et spécialisées dans le stockage de la graisse.Grâce à la liposuccion, vous pourrez réduire la graisse profondément ancrée et ce de manière efficace et définitive mais en aucun cas cela aura un effet sur la cellulite.

« Est-ce que le résultat d’une LIPOSUCCION est définitif ? »

Chez une personne adulte, le nombre de cellules graisseuses n’augmente plus. Lors de l’intervention chirurgicale, nous allons vous enlever près de 90% de ces cellules graisseuses.Les cellules graisseuses que nous n’enlevons pas sont nécéssaire à l’esthétique de votre peau.

« J’ai plusieurs dizaines de kilos à perdre, est-ce que la LIPOSUCCION est adaptée ? »

Vous devez dans un premier temps faire un régime et ensuite envisager une intervention chirurgicale.

« Puis-je faire plusieurs LIPOSUCCIONS sur différentes parties du corps ? »

Vous pouvez évidemment faire une liposuccion sur les différentes partie du corps telles que les cuisses, les hanches etc…

« Est-ce que l’opération de LIPOSUCCIONS va laisser des cicatrices ? »

Toutes les opérations chirurgicales laissent de petites cicatrices. Dans le cas d’une liposuccion, les cicatrices sont très petites et très peu visibles.

AUGMENTATION MAMMAIRE

En quoi consiste une augmentation mammaire ? Pourquoi y avoir recours ?

L’augmentation mammaire est une intervention chirurgicale à laquelle de très nombreuses femmes ont recours afin de remodeler leur poitrine lorsque celle-ci ne les satisfait pas/plus. Il est très important d’être à l’aise avec son corps, en phase avec sa féminité : c’est une question de bien-être. Or, il se peut que le volume ou la forme des seins suscitent un complexe, que ce soit du à leur apparence d’origine ou suite à une perte de poids importante, un accouchement, l’allaitement, ou encore un affaissement naturel lié à l’âge et la perte d’élasticité de la peau qui l’accompagne.

Grâce à la chirurgie, il est possible de corriger ces petits défauts pour avoir une jolie poitrine ferme dont vous pouvez être fière et qui vous correspond. Pour ce faire, il existe une large gamme de prothèses mammaires. Il existe également plusieurs manières de procéder à leur introduction selon leur nature, la physionomie de la poitrine, et l’emplacement préféré pour les cicatrices. Bien entendu, toutes ces décisions doivent être prises avec le chirurgien, car chaque prothèse et méthode ne convient pas à tous les types de poitrines.

Les prothèses

Les prothèses mammaires varient selon leur taille, leur forme et leur composition. Ce sont des poches le plus souvent remplies soit de gel de silicone liquide ou cohésif, soit de sérum physiologique.

Composition (silicone ou sérum physiologique ?)

Les implants en silicone ont l’avantage d’offrir un toucher plus naturel. La principale différence entre le gel liquide et le gel cohésif est qu’avec le deuxième, il ne s’échappe pas de son enveloppe en cas de rupture/perforation. Cependant, précisons qu’en cas de fuite de silicone liquide, il n’y a pas de réel danger pour la santé, il est juste plus difficile de l’éliminer avant de pouvoir insérer une nouvelle prothèse.

Pour ce qui est des implants remplis de sérum physiologique, le principal avantage est qu’ils ne sont gonflés qu’une fois placés dans la poitrine, ce qui nécessite donc une incision plus petite. De plus, en cas de fuite, le liquide est résorbé naturellement sans le moindre risque.

Forme (rondes ou anatomiques ?)

Un autre choix qui se présente lors d’une augmentation mammaire est la forme des prothèses : elles sont soit rondes, soit en forme de gouttes, ce que l’on appelle des implants anatomiques. La décision doit être prise selon plusieurs critères. En effet, l’atout majeur des poches rondes est que leur forme n’est pas modifiée en cas de rotation, contrairement aux prothèses anatomiques. Toutefois, ces dernières ont un aspect plus naturel et conviennent mieux aux femmes plus fines sur qui le bord d’implants ronds pourraient être visible. Pour les mêmes raisons, elles conviennent également mieux pour les augmentations importantes (plusieurs bonnets).

Localisation (sur ou sous-musculaire ?)

Le choix de la forme des implants dépend également de leur localisation. Ils peuvent être placés sur ou sous le muscle pectoral. Or, dans le cas d’implants sous-musculaires, ils prennent automatiquement une forme plus naturelle au niveau de la partie supérieure, ce qui est surtout bénéfique pour les patientes les plus minces. Les activités couramment pratiquées sont importantes : pour une personne très sportive et/ou musclée, il est recommandé de les placer sur le muscle, et on parle alors d’implants sous-glandulaires.

Méthodes d’introduction (comment/par où introduit-on les prothèses ?)

Lorsque toutes ces particularités ont été abordées (avec un spécialiste), il est ensuite décidé de la méthode qui sera utilisée. Les prothèses mammaires peuvent être introduites de trois manières : par l’aréole, le pli sous le sein ou l’aisselle.

La technique la plus couramment utilisée est celle qui consiste à passer par le sillon sous-mammaire. La cicatrice étant peu visible, c’est la manière dont on procède pour les implants plus volumineux qui nécessitent une incision légèrement plus grande (5-7cm).

Les cicatrices sont également discrètes lorsque l’on passe par l’aréole. Cependant, sa taille détermine le volume maximal de la prothèse que l’on peut insérer. Dès lors, cette technique convient mieux pour les implants de petite taille ou que l’on rempli de sérum physiologique une fois mis en place.

Enfin, il est possible de passer par l’aisselle, ce qui rend les cicatrices facilement dissimulables (3-4cm), mais les prothèses ont plus de chance de se déplacer. De plus, avec cette méthode, il est nécessaire de poser un drain de redon pour une durée de 24h après l’opération.

Comment se déroule l’intervention ?

L’opération peut avoir lieu sous anesthésie générale, mais elle évitée autant que possible et de plus en plus souvent remplacée par ce que l’on appelle la narcose, à savoir un sommeil artificiel consécutif à l’administration de médicaments qui permet d’éviter la mise en place d’une assistance respiratoire. Dans certains cas, il est également possible que le chirurgien décide d’opter pour une simple anesthésie locale.

L’intervention dure en moyenne entre 1h et 1h30. Dans un premier temps, il procède à une infiltration pour préparer et anesthésier la zone à traiter. Il pratique ensuite une incision dont la taille varie, comme expliqué plus haut, selon les prothèses et l’endroit par lequel elles sont introduites, et peut donc aller de 2 à 7cm. Une cavité est ensuite créée par un décollement délicat des tissus, dans laquelle est ensuite placé l’implant. L’incision est ensuite refermée avec du fil résorbable et recouverte avec un pansement imperméable.

Comment se passe la convalescence ?

La convalescence se déroule globalement de manière identique dans tous les cas. Le retour au domicile peut généralement se faire le jour même. Par contre, il est vivement conseillé d’attendre 1 semaine avant la reprise du travail. Il est également proscrit de faire du sport, de lever les bras et de porter de lourdes charges pendant 1 mois, le temps que les œdèmes se résorbent et que le résultat final apparaisse.

Le traitement médicamenteux est le même, à savoir une cure d’antibiotiques, d’anti-inflammatoires et d’antalgiques (et parfois un anticoagulant). Il est aussi nécessaire de porter un soutien-gorge spécial durant 1 mois, à la différence près qu’il peut être brièvement retiré pour prendre une douche au bout de 2 jours avec des implants ronds, et 7 jours avec des implants anatomiques.

Les implants sont-ils définitifs ? Quelle est leur durée de vie ?

Les prothèses mammaires se dégradent progressivement avec le temps, comme tous les biomatériaux. Il n’est cependant pas nécessaire d’en changer avant une dizaine voire une quinzaine d’années, sauf en cas de dommages. Il est conseillé de procéder à une mammographie annuelle afin de vérifier l’intégrité des implants.

Une augmentation mammaire est-elle compatible avec une grossesse et l’allaitement ?

La pose d’implants mammaires n’empêche nullement d’allaiter par la suite : les canaux galactophores (par lesquels passe le lait) ne sont pas touchés, sauf en cas d’intervention par l’aréole. En ce qui concerne la grossesse, il est conseillé de laisser s’écouler un an après l’intervention.

« A partir de quel âge peut-on faire une augmentation mammaire ? »

Il faut attendre que la poitrine soit complètement développée soit jusqu’à l’âge de 18 ans.

«Combien de temps prend l’opération d’augmentation mammaire ? »

Vous entrez en clinique en matinée et vous pourrez sortir en début de soirée.

«Est-ce que l’opération d’augmentation mammaire est douloureuse ? »

L’opération est peu douloureuse, seuls certains mouvements de bras pourraient vous paraitre douloureux pendant 3 à 4 jours. Vous recevrez des antalgiques le premier jour.

REDUCTION MAMMAIRE

Lorsque la poitrine est trop lourde ou volumineuse et entraine des désagréments.

Une réduction mammaire est une intervention chirurgicale à laquelle on peut avoir recours lorsque la poitrine est trop lourde ou volumineuse et entraine des désagréments. Dans certains cas, une partie des frais peuvent être pris en charge par les mutuelles.

Cette opération est souvent confondue avec un lifting des seins. La principale différence est que lors d’une réduction mammaire, du tissu glandulaire est retiré, alors que dans le cas d’un lifting, il s’agit uniquement de les rafermir en retendant la peau et de remonter les mammelons. Il est impotant de noter que dans les deux cas, il est vivement recommandé de trouver son poids d’équilibre avant d’effectuer la correction.

Cette intervention, qui dure en moyenne 2 à 3h, est le plus souvent pratiquée sous anesthésie générale, mais certaines alternatives comme la narcose sont envisageables. Le chirurgien pratique une incision péri-aréolaire, une incision vericale sous l’aréole et une troisième dans le sillon sous-mammaire afin de procéder à l’extraction du tissu glandulaire excédantaire. La taille de ces incisions varie en fonction de l’importance de la réduction. La peau est ensuite retendue et les mammelons remontés, ce qui permet également de corriger une éventuelle petite asymétrie au passage. Lorsque l’opération est terminée, un drain sous-cutané est placé pour une durée d’environ 3jours.

Une hospitalisation de 1 à 3 jours est parfois nécessaire après l’intervention. Comme pour la plupart des chirurgies, un traitement médicamenteux post-opératoire est prescrit, comprenant un antibiotique, un anti-inflammatoire, un anti-douleur, et éventuellement un anti-coagulant. Le port d’un soutien-gorge spécial adapté est également nécessaire pour une durée allant de 4 à 6 semaines. L’activité professionnelle peut généralement reprendre après 1 semaine, mais il faut attendre 1 mois avant de reprendre le sport ou d’effectuer des efforts lourds.

Une réduction mammaire n’empêche nullement d’allaiter par la suite. Il est toutefois recommandé d’attendre un an avant d’envisager une grossesse, le temps que la cicatrisation soit parfaitement terminée.

RHINOPLASTIE

La rhinoplastie est une opération chirurgical afin de remodeler le nez.

C’est une opération très populaire et concerne des patients souhaitant par exemple avoir un nez plus petit, un nez plus fin, modifier la pointe du nez ou remonter un nez tombant.

Ce qui peut déranger une personne au sujet de son nez peut ne pas déranger une autre personne. Pourtant, la plupart des patients souhaitant une rhinoplastie savent exactement ce qu’ils n’aiment pas de leur nez.

Il existe deux types de rhinoplastie: la rhinoplastie endonasale, c’est une rhinoplastie « fermée » où toutes les incisions sont cachées et faites via l’intérieur du nez et la rhinoplastie extérieure ou rhinoplastie « ouverte », toutes les incisions sauf une petite incision sont à l’intérieur du nez. Dans la rhinoplastie ouverte il y a une petite incision à travers la columelle (la peau entre les narines). Cette incision est généralement extrêmement difficile à voir, et est seulement d’environ 3 mm de long. La décision sur la technique à utiliser dépend de considérations techniques et sont fonctions de l’anatomie spécifique du patient et de ses demandes cosmétiques.

Comment se passe une rhinoplastie?

Votre opération de rhinoplastie sera réalisée sous anesthésie générale et l’ensemble de la chirurgie dure généralement au maximum deux heures. Selon ce que le chirurgien aura décidé, l’opération se fera soit selon une incision à travers le fond de votre nez, entre vos narines (rhinoplastie ouverte), ou dans la doublure de vos narines (connu sous le nom rhinoplastie fermée).

Le chirurgien va alors supprimer ou réorganiser le cartilage, et dans certains cas, casser et réorganiser l’os pour remodeler totalement votre nez.

A partir de quel âge peut-on faire une rhinoplastie ?

Il est préférable d’attender la fin de la croissance c’est à dire environ 15-16 ans pour les filles et un peu plus tard pour les garçons.

Comment se préparer à une rhinoplastie ?

En ce qui concerne ce que vous pouvez faire pour préparer votre rhinoplastie, il est recommandé que vous ne preniez pas de médicaments qui peuvent inhiber la coagulation du sang ou de causer des problèmes de saignements post-opératoires. Des médicaments tels que l’aspirine et l’ibuprofène ont cet effet.

De plus, si vous fumez, il est également recommandé d’arrêter de fumer au moins un mois avant la chirurgien et ne reprenez pas la cigarette avant un mois après l’opération. Fumer ralentit le processus de guérison et prolongera le temps qu’il vous faut pour récupérer.

Le chirurgien vous en parlera dès votre première rencontre.

Combien de temps faut-il après l’opération pour voir le résultat ?

A la fin de l’opération, le chirurgien place un petit plâtre ainsi que des petit tampons pour éviter les saignements du nez. Les tampons devront être retirés le lendemain de l’opération et le plâtre une petite semaine après l’opération. A ce moment là, la plupart des enflures autour des yeux auront déjà disparu. Vous pourrez reprendre le travail et serez présentable environ 15 jours après l’opération. Le forme finale de votre nez apparaitra environ un an après l’opération.

CONTACT

Compétence, professionnalisme et sécurité sont nos priorités.

Notre clinique privée de chirurgie, située à Bruxelles, est spécialisée dans la chirurgie plastique esthétique. Nos chirurgiens plasticiens se distinguent par leurs compétences et leur longue expérience dans le domaine de la chirurgie plastique. Ils sont évidemment tous agrées par l’Ordre des Médecins.

Le personnel infirmier qui assiste les chirurgiens et également expérimenté et spécialisé dans le domaine de la Chirurgie plastique.

Notre clinique répond à toutes les normes pour les cliniques privées du Ministère Belge de la Santé publique.

Toutes les prothèses utilisées répondent aux normes fixées par le Ministère Belge de la Santé publique.

Nous n’utilisons que les dernières techniques médicales à la pointe afin de vous assurer un rétablissement le plus complet dans les meilleurs délais et dans les meilleurs conditions de sécurités.

icon-phone

0477757465

pointer-1

Avenue de la couronne 104, 1050 Bruxelles

feature-wordpress-copie